Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


« Ils pensaient partir pour un séjour au paradis dans les mers du Sud, en plein Pacifique. Mais après avoir recueilli une jeune femme, prénommée Minh-Tam, les quatorze participants de la croisière organisée par le capitaine John Brava apprennent que les pirates rôdent dans les environs. Ils ne tardent pas à être attaqués. Forcés de fuir à bord des canots de sauvetage en emportant le strict minimum, ils finissent par atteindre l’île de la Désolation, inhabitée mais verdoyante. La poignée de rescapés se prend en main, décidée à survivre en attendant d’hypothétiques secours. Mais l’angoisse monte et la personnalité de chacun se dévoile jour après jour… »

 

Tout commence par une croisière idyllique sur un vieux gréement. Sur le pont les passagers radieux lèvent leur verre à l’aventure. En relâche à Port St Malo, un paradis pour touristes en goguette, sœur Margaret rejoint l’équipage.

Le bateau ne tarde pas à croiser un chalutier vietnamien, en panne, qui dérive. Il y a du sang sur le pont et le bastingage. Un cadavre flotte à proximité et une femme apeurée, cachée sous des voiles jaillit comme un diable, un couteau à la main, prête à poignarder ceux qu’elles imaginent être les tortionnaires qui viennent de massacrer sa famille.

A bord, on se prépare au pire. Changement de cap ! Pendant la nuit, le barreur batifole, et ne voit pas l’écho radar de la vedette des pirates qui fond sur eux et les aborde violemment. Le capitaine fait évacuer les passagers en panique sous la mitraille. Mais la vedette éperonne les canots de sauvetage pour ne pas laisser de témoins.

Les passagers sont dispersés. Ils s’accrochent à ce qu’ils peuvent ou flottent grâce à leurs gilets de sauvetage. Ralph Leyton panique et dans un instinct sauvage de survie, il tue l'une passagère pour prendre sa place sur un morceau d’épave sous les yeux de la jeune vietnamienne.


Ils abordent une île – déserte ? – en ordres dispersés. On retrouve sur la plage le cadavre de la passagère la nuque brisée. C’est certainement un accident. Ralph et Minh-Tam savent la vérité. Les regards qu’ils échangent alors en disent long sur la menace de Ralph et la terreur de la jeune femme.

Les naufragés improvisent un premier repas très frugal sur la plage tout en échangeant leurs inquiétudes. « Ne nous apitoyons pas sur notre sort. Ou on prend le dessus ou on meurt » clame sœur Margaret.

Le capitaine John avoue connaître cette île de réputation. Les indigènes l’appellent l’île de la Désolation. Elle serait habitée d’esprits maléfiques.

Mais pas d’inquiétude la balise de sauvetage fonctionne, elle devrait signaler leur position aux secours. Pour l’instant, la priorité est de manger et de s’abriter. Et faire des signaux ? L’idée n’est pas si bonne, les pirates sont peut être toujours dans les parages !

Pendant que certains partent en exploration et repèrent quelques chèvres, un bunker japonais de la seconde guerre mondiale rempli d’outils forts utiles, d’autres s’essaient à tresser des feuilles de palme ou pêchent dans les rochers. C’est comme cela d’ailleurs que Jack retrouve la balise hors d’usage dans un creux de rocher. Les secours ne viendront pas de sitôt !

Les tensions montent entre les naufragés. Un peu d’action serait utile. Que faire ? Un radeau pour rallier le continent ? Un avion survole l’île. Les naufragés gesticulent et hurlent mais il ne les voit pas. Le démarrage du chantier est l’occasion de montrer quelques scènes de corps musclés, huilés. Tout le monde semble collaborer mais rien n’est moins sûr. Ralph surveille de près la petite vietnamienne. Il voudrait bien s’en débarrasser mais Lucile, une jeune femme au caractère bien trempé, s’est prise d’affection pour elle.


En quelques semaines, les naufragés ont construits quelques bungalows. John, le capitaine, toujours sous le coup de la mort de son fils Carlo au cours de l’abordage a bien du mal à faire son deuil et être en même temps le leader du petit groupe. Il sillonne l’île sans trop s’enfoncer dans la jungle, à la recherche de troncs pour fabriquer le radeau. Il tombe malheureusement dans un piège et s’empale sur des pieux. Sa femme Gina est abattue. Elle a perdu les deux hommes de sa vie, à quoi bon lutter…

Il s’avère vite que la jungle est truffée de pièges. Lucile qui crapahute beaucoup découvre une grotte dans laquelle siège le squelette d’un officier japonais. On l’aperçoit dans un cadre en habit de samouraï et à côté son sabre poussiéreux. C’est lui qui a fabriqué les pièges. Cela explique la mauvaise réputation de l’île.

Une tempête se déchaîne sur l’île. C’est un signe du Seigneur commente sœur Margaret. Le campement est endommagé et le radeau disloqué. Jack, le plagiste, tente de remotivé tout le monde et prend des initiatives. Il est soutenu par l’ensemble du groupe contre Ralph, le politicien, plein de mépris et de prétentions males placées. C’est un camouflet qu’il a du mal à digérer.

Marie Sinclair, jeune femme révoltée, mécréante, en manque de confiance… se rapproche de sœur Margaret. Elle avoue se sentir bien sur l’île, en tout cas mieux qu’au pays où personne ne l’attend.

De son côté Lucile fait une étrange expérience mystique en découvrant l’univers de l’officier Masashi. Elle se lance dans des exercices de maniement du sabre. Elle ressent la présence du samouraï et se laisse porter par ses leçons.

De son côté, Minh-Tam, la jeune vietnamienne finit par dénoncer Ralph. Andrew dont il a assassiné la femme est hors de lui. Les autres aussi sont scandalisés. Vont-ils l’exécuter sans autres forme de procès ? Ils choisissent de l’ostraciser. « Vous aller tous le regretter. Vous auriez dû me tuer pendant qu’il était temps » prophétise Ralph.


Les pirates continuent de rôder dans les parages. Mais pourquoi débarquent-ils donc ? Pour exécuter deux otages. Les naufragés prennent sur les cadavres une alliance et une boussole. C’est ce qui relance l’idée du radeau.

Lucile compare les naufragés à une tribu. Son expérience mystique l’a transformée en une sorte d’Amazone. Elle décide de restaurer les pièges contre les pirates par exemple et découvre par hasard un coffre rempli de pièces d’or dans la grotte de Masashi

Ralph ne devrait pas s’approcher du campement mais cherche tout de même à capter l’attention de Marie dont il sait qu’elle est amoureuse de lui. Il arrive à la convaincre de sa bonne foi et de lui fournir des vivres régulièrement. Elle se laisse finalement séduire par ce baratineur.

Jack et Minh-Tam se rapprochent. Il lui fait explique son agressivité du début par le fait que son père a été exécuté par les forces du Viêt-Cong. En même temps il réprimer son affection et la demande en mariage. La cérémonie est très bucolique et les convives se retrouvent autour d’une grande table décorée de fruits et de fleurs exotiques. Sœur Margaret leur souhaite tout le bonheur du monde.

Un autre couple se forme, celui des veufs, Andrew et Gina. Mais Gina a du mal à faire son deuil et se lancer dans une nouvelle aventure sentimentale.

Minh-Tam découvre sa grossesse. Elle a été violée par un pirate sur le chalutier. Cette grossesse la perturbe. Elle se sent sale et indigne de son mari. Elle tente de se suicider du haut d’une falaise mais Jack l’en empêche in extremis.

Marie a décidé finalement de rejoindre Ralph. Il a élu domicile dans les débris d’un avion. Il veut revenir vite sur le continent pour éviter que les autres ne répandent des calomnies sur son compte. Il devient vite tyrannique avec Marie. C’est un fou ! Pour gagner du temps Ralph sabote le radeau de la tribu. Jack et Andrew sombre en mer au moment de tester sa navigabilité. Lucile n’est pas dupe de l’accident.

Elle part chercher Marie pour la conduire au chevet de la sœur qui agonise. Ralph tente de s’opposer à elle mais elle n’est pas femme à se laisser ainsi effrayer. Elle joue du sabre avec dextérité désormais. Sœur Margaret lègue sa fortune à la jeune Marie en qui elle reconnaît la fille qu’elle aurait aimé avoir. Elle tente de la mettre en garde contre Ralph : « Tu mérites mieux ». Et dans un dernier soupir : « Soi juste avec toi même».

Minh-Tam accouche d’une petite fille « absolument magnifique». Ralph part en radeau. Celui-ci flotte mal et il jette littéralement Marie à la mer et la laisse se noyer. Lucile la sauve. Elle reste là, assise sur les rochers, hagarde.

Ce qui devait arriver arrive. Ralph n’a pas rejoint le continent. Il a croisé le chemin des pirates qu’il ramène sur l’île en leur faisant miroiter le fabuleux trésor de Masashi. A leur arrivée, les naufragés se sont déjà mis à l’abri dans le bunker. Ils décident de combattre les pirates. Les pièges sont utiles pour infliger des pertes aux pirates.

Devant tant de résistance les pirates promettent la vie sauve à Ralph si on leur remet le trésor. La tribu reste stoïque. Après tout il n’a que se qu’il mérite ! Ralph est pendu. Minh-Tam accoste la vedette pirate, lance un Sos auprès des autorités maritimes et piège le bateau. Dans la jungle Lucile pourfend les pirates. Marie capturée préfère se suicider plutôt que trahir ses amis.

Les pirates finissent par rejoindre leur bateau dans un dernier baroud. Il meurt tous dans l’explosion de la vedette. Quelques instants plus tard un vaisseau de la marine se profile à l’horizon.


Les rescapés du Pacifique
Réalisé par George Miller Avec : antonio Sabato Jr, Joanna Cassidy, Craig McLachlan, Adine Garner

Tag(s) : #CINEMA

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :